m
0
     
Mémoires et thèses
H Disponible en ligne

Devenir artiste de cirque aujourd'hui : espace des écoles et socialisation professionnelle

Auteurs : Salaméro, Émilie (Auteur)

Lieu de publication : Toulouse

Éditeur : Université de Toulouse

Date de publication : 2009

Langue : Français

Description : Tome 1 & 2 : 613 + 186 p. : 28,5 cm.

Sujets :
Arts du cirque - Étude et enseignement
Arts du cirque - France - Programmes d'études
Écoles de cirque - France
École de cirque d'Amiens
École nationale des arts du cirque de Rosny-sous-Bois
Centre national des arts du cirque (CNAC)
Lido : Centre des arts du cirque de Toulouse [école de cirque]
Centre des arts du cirque Balthazar
Et vous trouvez ça drôle !!!
Artistes de cirque - Descriptions d'emploi
Artistes de cirque - France
Arts du cirque - Processus de création
Arts du cirque - Philosophie et théorie
Arts du cirque - Aspect sociologique

Dépouillement du document :
Partie I. Espace de formation et socialisation professionnelle : varier les échelles d’analyse

1. Le cirque, un objet d’analyse sérieux ? :
La maturation de l'objet
Le vécu : un atout ?
Perspectives méthodologiques
Un échantillonnage multiple
Des écoles professionnelles variées
Des interviewés au statut distinct
Des partis pris à la réalité : une enquête scindée et temporalisée
Les entretiens : de la conception à la réalisation
Trame des entretiens : une aide préparatoire à l’analyse
Mener un entretien : s’adapter à l’autre
Traitement de données disparates

2. Du « cirque moderne » aux « arts de la piste » la constitution d’un champ du cirque ? :
Champ et luttes de pouvoir
Les principes hétéronomiques du cirque : une spécificité ?

Partie II. Scolarisation du cirque et trajectoires des écoles professionnelles

3. L’académisation et la hiérarchisation des écoles de cirque
La scolarisation et la rationalisation de l’apprentissage
De la scolarisation par l’Etat à la contribution de la FFEC
La scolarisation illustrée : les diplômes liés au métier d’artiste de cirque
Des écoles de formation professionnelle : l'élaboration d’une « généalogie » institutionnelle de la formation
De l’intérêt de l’Etat pour la formation initiale : l’imposition de nouvelles catégories
Les catégories de la FFEC : un entre deux entre l’espace et l’institution étatique

4. Genèse et structuration des écoles : une hiérarchisation revisitée
L’école de cirque d’Amiens : du cirque en bois à la municipalisation pérenne
L’ENACR : de l’animation socioculturelle à l’industrie culturelle
La rencontre entre un « passionné » et une municipalité
D’une école municipale au label ministériel : une marche vers l’art ?
Le travail de la notoriété élargie : vers la visibilité internationale
Le CNAC : des divergences à la consécration
Des moyens d’exception pour une école d’élite
La direction du CNAC: la récurrence des conflits
Le Lido : des arts de la rue à la reconnaissance
De l’Education Populaire à la création
Intervenir au Lido : homologie des positions et proximité des schèmes de perception
Lutte statutaire et argument de choix : la notoriété de l'école
Le résultat ambigu d’un combat institutionnel permanent :le « village de toile »
Balthazar : de la reconversion professionnelle à une école qui compte
Une activité soumise à la demande et aux subventions
La légitimité sociale à l’appui : le rôle des agréments etde l’accès direct au CNAC
« L’art social » devenu outil de développement de l’individu
Et vous trouvez ça drôle !!! : d'une « passion » tardiveà une offre concurrentielle
La rapidité de l’ascension : appui institutionnel et mise en place d’un « projet culturel »
Une diversification stratégique de l’offre de formation et des ressources financières

Partie III. Construction des positions et dynamique de l’espace des écoles professionnelles

5. Contenus de formation et idéal de l’artiste : des ambitions différenciées
L'école de cirque d'Amiens : vers un artiste technicien... des équilibres sur mains
L’ENACR : un interprète entre l’art et le sport
Le CNAC : vers l'artiste « total » et « intellectuel »
Le Lido : un artiste « créateur » et citoyen
Balthazar : un artiste polyvalent
Et vous trouvez ça drôle !!!: un « technicien » du cirque

6. Des finalités pédagogiques au recrutement des formateurs
L'école de cirque d'Amiens : des experts extérieurs...pour l’élite
L'ENACR : des formateurs légitimés par des diplômes sportifs
CNAC : face à face pédagogique et masculinité
Lido : des professionnels de la scène
Balthazar : le diplôme scolaire comme preuve de compétence
Et vous trouvez ça drôle !!! : le recrutement d’experts en disciplines « circassiennes »...en Chine

7. Un outil de légitimité primordial : les dispositifs d’insertion
Une nécessité relative: l’école de cirque d’Amiens et l’ENACR
Le CNAC : le spectacle de fin de promotion comme outil de légitimité professionnelle et artistique
Le Lido : un double dispositif innovant
Balthazar : une (nouvelle) voie qui s’affirme
Et vous trouvez ça drôle !!! : de l’insertion (locale) par la programmation

8. Les données d’insertion des écoles comme indicateur de leur position
L'école de cirque d'Amiens : un double projet d’insertion
L’ENACR : une position en cours de redéfinition
Le CNAC : justifier le statut d’école supérieure
Le Lido : une école professionnalisante
Balthazar : l’objectivation de l’espace et de ses états successifs
Et vous trouvez ça drôle !!!: de la « préparation » à l’insertion, un cursus autonome

9. Conclusion: Dynamique de l’espace des écoles professionnelles
Des écoles stratèges
Nature des ressources et prise de position
Vers un espace multipolaire
Un espace configuré

Partie IV. Accéder à une école de cirque professionnelle : droits d’entrée et vocation

10. Le recrutement des apprentis artistes :l’amorce de la carrière ?
Modalités de l’élection : entre rationalisation et subjectivité
Un processus différencié par école : recruter pour se positionner
Les procédures de recrutement du « pôle »sportif
L’ENACR : un concours controversé
Balthazar : l’évaluation à distance des savoir-faire...sportifs
L'organisation de l'élection dans le pôle « technique »
Et vous trouvez ça drôle!!! : la spécialité cirque avant tout
L'école de cirque d'Amiens: une sélection technique ou physique?
Droits d'entrées et écoles artistiques: un danger pour l'art?
Le CNAC : l'internationalisation contre le formatage
Lido : la « gueule » comme condition de l’excellence
Le jury de sélection : entre objectivité et subjectivité
Une rationalité inadaptée : l’exemple du CNAC et de l’ENACR
Quand les subjectivités se croisent...l’exemple du Lido
Un recrutement masculin ?

11. Les conditions de la vocation
Les prémices d’une individualité : position sociale et socialisation familiale
Un noyau dur de classes moyennes à supérieures
Une identité à la « marge »: le cumul entre modèle éducatif
et position dans la fratrie
Une transmission culturelle relative
Entre stratégies familiales et non conformité : des apprentis a-scolaires ?
Une socialisation propédeutique plurielle mais avant tout sportive
La construction tardive d’un projet professionnel : le rôle des écoles de cirque
Le cirque comme un sport...différent
Faire partie du monde : la condition de la réalisation de la vocation

Partie V. Le parcours de formation : travail du corps et de la culture légitime

12. Le renforcement ou l’acquisition de dispositions physiques : l’amorce d’une transformation de soi
Le cirque d’élite : un univers pensé comme masculin ?
Une formation corps et âme : une remise en question relative de la vocation

13. Spécialisation et acquisition d’un capital technique: une condition de la création
Choix ou suggestion : la construction du goût pour une spécialité
Le dépassement de la douleur et du déplaisir
La formation professionnelle comme lieu de rencontre des
« évaluateurs » du « cirque contemporain »

14. Le processus de singularisation de l’artiste :
vers l’expression de soi
Une introspection réflexive
Le je par le jeu du regard
La vie de bohème : mener une vie non « ordinaire »

Résumé :
Depuis les années 1980, l'apprentissage de la profession d'artiste de cirque, à l'instar d'autres professions artistiques, se déroule dans des écoles professionnelles hiérarchisées par l'Etat, et n'est plus réservé au seul cercle familial du " cirque traditionnel ". L'intégration du cirque au Ministère de la Culture dès 1979 et la mise en œuvre de politiques culturelles en sa faveur, ont en effet engendré un processus d'institutionnalisation et de scolarisation de la formation, mais aussi de légitimation sociale et artistique du " cirque contemporain ". Dans ce contexte, ce travail de thèse se propose d'étudier la socialisation professionnelle des apprentis artistes de cirque dans six écoles françaises, au statut varié, et selon une démarche alliant différentes échelles d'analyse et méthodologies. A partir de recherches documentaires, d'entretiens auprès d'une quarantaine d'acteurs et d'observations réalisées au sein de chaque école, l'objet de ce travail est de comprendre et relier les processus qui participent d'une part, à la dynamique et à la structuration d'un espace concurrentiel de formation et, d'autre part, à la socialisation professionnelle des apprentis artistes dans des écoles prises dans une configuration particulière et dans les tensions historiques qui ont marqué la constitution du cirque en sous-champ artistique. [résumé de l'auteur]

Collection : Bibliothèque de l'École nationale de cirque

Localisation : Bibliothèque

Cote : 791.307 11 S1599d 2009

  • Ex. 1 — disponible

+

Sur le même sujet

Mes sélections

4

Gerer mes sélections

0
Z