m
0

Documents 

O
10 résultat(s)
y Garcia, Marie Carmen
     

P Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

LIVRES

L'EPS face au sensible et à l'artistique

Cogérino, Geneviève ; Garcia, Marie Carmen
Clapiers : Éditions AFRAPS, 2014

L'engagement des pratiques physiques en EPS est parfois jugé difficile à mettre en place dans une classe mixte; cirque et danse apparaissent quelquefois concurrents: la gymnastique rythmique est bien souvent la grande oubliée; tandis que l'acrosport l'emporte sur le gymnastique sportive ... Comment procédent en réalité les enseignants d'EPS, qu'apprennent les élèves et comment vivent-ils l'expérience de ces activités ? Comment les enseignants d'EPS situent-ils ce qu'il y a d'artistique dans ces pratiques, ce qu'il y a d'esthétique, de gymnique, de sportif ? Comment conçoivent-ils leur rapport aux œuvres artistiques et quel regard portent-ils sur elles ? Emotion et sensible sont-ils aux rendez-vous des apprentissages pour les élèves ? Le sensible n'est-il lié qu'aux activités artistiques ? Quels sont les mécanismes, étapes, facteurs du jugement esthétique ? Que nous apprennent les sociologues et ethnologues sur les pratiques sociales artistiques ? Pour traiter ces questions, l'ouvrage rassemble des auteurs issus d'univers différents : des formateurs en STAPS, des sociologues, des spécialistes des Arts et de l'Esthétique. [résumé de l'éditeur]
L'engagement des pratiques physiques en EPS est parfois jugé difficile à mettre en place dans une classe mixte; cirque et danse apparaissent quelquefois concurrents: la gymnastique rythmique est bien souvent la grande oubliée; tandis que l'acrosport l'emporte sur le gymnastique sportive ... Comment procédent en réalité les enseignants d'EPS, qu'apprennent les élèves et comment vivent-ils l'expérience de ces activités ? Comment les enseignants ...


Cote : 796.01 C6769e 2014

  • Ex. 1 — disponible
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

LIVRES

Artistes de cirque contemporain

Garcia, Marie Carmen
Paris : La Dispute, 2011

Né dans l'après-Mai 68, le cirque contemporain brouille les frontières entre la création artistique et le spectacle de divertissement.
Il fait appel à la performance physique, à la dérision, à la poésie, à la dramaturgie et aux arts populaires. Les circassiens cultivent des idéaux de liberté et d'indépendance artistiques ainsi qu'un art de vivre travaillé par les exigences de la virtuosité corporelle et les défis de la création. Sociologue du genre et des institutions, Marie-Carmen Garcia s'est immergée durant quatre ans dans l'univers du cirque contemporain.
Elle s'est intéressée aux artistes qui évoluent dans de petites compagnies locales, observant leurs pratiques, recueillant leurs récits, leurs rêves et leurs espoirs. "Artistes de cirque contemporain" est une invitation à découvrir le parcours de femmes et d'hommes artistes-artisans du cirque. Ce livre, une des rares contributions sociologiques à l'analyse du cirque contemporain, s'intéresse particulièrement aux relations entre la production et la réception culturelles en soulignant les manières dont les logiques de la distinction sociale s'articulent avec les socialisations sexuées. [4e de couv.]
Né dans l'après-Mai 68, le cirque contemporain brouille les frontières entre la création artistique et le spectacle de divertissement.
Il fait appel à la performance physique, à la dérision, à la poésie, à la dramaturgie et aux arts populaires. Les circassiens cultivent des idéaux de liberté et d'indépendance artistiques ainsi qu'un art de vivre travaillé par les exigences de la virtuosité corporelle et les défis de la création. Sociologue du ...


Cote : 791.301 G2161a 2011

  • Ex. 1 — disponible
  • Ex. 2 — disponible
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
H Disponible en ligne

MEMOIRES ET THESES

Le genre au coeur et aux marges des institutions

Garcia, Marie Carmen
Lyon, France, 2012

À partir des recherches achevées et de recherches en cours, je propose d'aborder la construction sociale du réel selon trois perspectives qui constituent les trois parties de ce mémoire. La première est constituée de deux chapitres qui ont pour vocation, à travers trois recherches, de situer mes travaux d'un point de vue épistémologique au niveau de la production sociale de la réalité autour de deux questionnements centraux : la « définition provisoire » et les articulations entre recherches féministes et engagements féministes. Il s'agit de traiter la question de la déconstruction/reconstruction des catégories de classement social dans une recherche qui vise à observer « ce qui est construit » tout en évitant de réifier cette réalité dans la procédure de construction de l'objet de recherche. Ce premier temps constitue aussi une occasion d'expliciter mes analyses de la production de l’identité nationale catalane, il est donc prolongé par la mise en perspective de mes investigations sur la création institutionnelle et politique d'un territoire imaginaire : le Pays cathare. Le deuxième temps de ce chapitre est consacré à une réflexion sur la recherche féministe comme « recherche impliquée ». Il prend appui sur les analyses que j'ai menées à propos de mouvements féministes « émergents ». Le questionnement à propos des interférences entre « objet » et « théorie » sociologiques apparaît en effet de manière singulière dans une recherche à propos de militantes « issues de l’immigration » dont les grilles d’analyse du monde social sont à la fois des ressources et des effets de thèses produites en sciences sociales. La mise en perspective d’une problématique féministe dans la recherche féministe me permet, en outre, d’expliciter la place de mes travaux dans la nébuleuse des « études de genre » dont il convient peut-être de rappeler que si elles se définissent parfois (souvent pour des raisons de stratégies institutionnelles) par opposition aux « études féministes », elles en sont un héritage. Cette démarche me permet également d’aborder la question épistémologique cruciale des interrelations entre sociologie et politique (au sens large). La seconde partie du texte constitue le cœur du mémoire. Elle vise à expliciter, d’un point de vue théorique et empirique le tournant que représente dans mon parcours le passage des analyses des politiques publiques comme leviers de constructions d'entités sociales (les « identités collectives ») vers des analyses des configurations de genre à l'intérieur de cadres institutionnels spécifiques. Elle s’attache au genre dans des processus spécifiques d'institution/institutionnalisation. Elle est centrée sur deux recherches consacrées à l'institutionnalisation et à la légitimation culturelle de la danse hip-hop d’une part et du cirque contemporain d’autre part. Il s’agit ici de mettre en évidence les dimensions « genrées » des processus d’institutionnalisation et de légitimation culturelle de pratiques physiques artistiques élaborées dans le contexte politique français des années 1980-2000. La prise en charge institutionnelle de ces pratiques artistiques implique en effet leur définition et leur légitimation culturelles. Cette partie est divisée en trois chapitres. Le premier rend compte du contexte sociopolitique et culturel d'introduction de ces pratiques dans les institutions françaises de la Culture et de l'Éducation. Le second s'attache aux « effets de genre » de cette introduction. Enfin, le troisième est consacré à une analyse fine de la programmation d'activités physiques issues des formes culturelles en question dans les cours d'EPS (Éducation Physique et Sportive). La dernière partie du mémoire prend appui sur une investigation en cours portant sur les relations extraconjugales clandestines durables. Elle pose la question de la construction de configurations amoureuses et sexuelles occultes articulées à l’institution du couple légitime (marié ou en concubinage). Ce fait social met, en effet, profondément en question la notion d’institution en sociologie et ses liens avec les logiques d’institutionnalisation. Comment analyser des relations amoureuses et sexuelles fixées autour de normes sociales, inscrites dans la durée, fondées sur des représentations et des pratiques émanant de l’institution conjugale et mettant celle-ci en péril permanent ? Cette recherche se déploie selon trois axes d’investigation. Le premier propose de vérifier l’hypothèse selon laquelle nous avons affaire à un système social chevillé à l’institution conjugale et qui « fonctionne » de manière clandestine autour des normes et des valeurs traditionnelles du couple. Le second consiste à examiner les configurations de genre qui se construisent dans les relations étudiées. Le troisième vise à analyser les socialisations, les représentations, les modèles de l’amour et de la conjugalité des individus vivant ces relations. [résumé de l'auteur]
À partir des recherches achevées et de recherches en cours, je propose d'aborder la construction sociale du réel selon trois perspectives qui constituent les trois parties de ce mémoire. La première est constituée de deux chapitres qui ont pour vocation, à travers trois recherches, de situer mes travaux d'un point de vue épistémologique au niveau de la production sociale de la réalité autour de deux questionnements centraux : la « définition ...

  • Ex. 1 — Consultation sur place
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
H Disponible en ligne

ARTICLES DE PERIODIQUES

Approche critique de l’observation de dispositions genrées : exemple de la « prise de risque corporel » chez les voltigeuses dans l’univers du cirque contemporain

Garcia, Marie Carmen
SociologieS : la recherche en actes, ethnographie du genre, mai 2015

Cet article vise à mettre en question la catégorisation binaire des dispositions genrées selon une partition « masculin-féminin ». Il prend appui sur l’observation des socialisations corporelles « en train de se faire » des femmes spécialisées dans les pratiques aériennes à l’intérieur du cirque contemporain. Il montre que ces artistes incorporent des dispositions à la « prise de risque corporel » qui sont atypiques chez les femmes. Pourtant, les pratiques aériennes sont des bastions de féminité et les voltigeuses et trapézistes ne connaissent pas de socialisations « inversées » en termes de genre. Le texte proposé met ainsi en question le genre comme diviseur et force structurante de la perception.
Cet article vise à mettre en question la catégorisation binaire des dispositions genrées selon une partition « masculin-féminin ». Il prend appui sur l’observation des socialisations corporelles « en train de se faire » des femmes spécialisées dans les pratiques aériennes à l’intérieur du cirque contemporain. Il montre que ces artistes incorporent des dispositions à la « prise de risque corporel » qui sont atypiques chez les femmes. Pourtant, ...


Cote : 791.340 1 G2161a 2015

  • Ex. 1 — disponible
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
H Disponible en ligne

ARTICLES DE PERIODIQUES

La légitimation artistique de la danse hip-hop et du cirque contemporain, un effet de l’institutionnalisation de pratiques culturelles « populaires »

Garcia, Marie Carmen
Informations sociales n°190, p.92-99, avril 2015

Cet article s’intéresse aux effets des politiques de valorisation de formes culturelles dominées sur celles-ci. Dans une première partie, nous montrons que, travaillée par les logiques de la chorégraphie et de la didactique, la danse hip-hop s’est scindée en une forme légitime et une forme considérée comme « non artistique ». Dans une seconde partie, nous analysons la production du cirque contemporain en montrant que sa légitimité culturelle implique qu’il s’imprègne des normes de l’art contemporain. Comme pour la danse hip-hop, le soutien des pouvoirs publics aux productions considérées comme artistiques renforce la distinction entre le « savant » et le « populaire ». [résumé de l'auteur]
Cet article s’intéresse aux effets des politiques de valorisation de formes culturelles dominées sur celles-ci. Dans une première partie, nous montrons que, travaillée par les logiques de la chorégraphie et de la didactique, la danse hip-hop s’est scindée en une forme légitime et une forme considérée comme « non artistique ». Dans une seconde partie, nous analysons la production du cirque contemporain en montrant que sa légitimité culturelle ...


Cote : 793.3 G2161l 2015

  • Ex. 1 — Consultation sur place
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

ARTICLES DE PERIODIQUES

Le goût du cirque chez les enseignants d'EPS

Garcia, Marie Carmen
De Boeck Supérieur, 2013

  • Ex. 1 — Consultation sur place
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
H Disponible en ligne

ARTICLES DE PERIODIQUES

Représentations "genrées" et sexuation des pratiques circassiennes en milieu scolaire

Garcia, Marie Carmen
Sociétés & Représentations, 2007


Cote : 791.307 1 G2161r 2007

  • Ex. 1 — Consultation sur place
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
H Disponible en ligne

ARTICLES DE PERIODIQUES

Le cirque à l'école des banlieues

Garcia, Marie Carmen ; Vigneron, Cécile
2006

En prenant appui sur une enquête menée dans un lycée de quartier populaire, les auteures questionnent les modalités de construction de la mixité dans les arts du cirque à l’école. Elles montrent que les positions scolaires des élèves pèsent considérablement dans les modes d’appropriation des pratiques circassiennes et dans les manières dont se construit la mixité. [résumé de l'éditeur]


Cote : 371.822 G2161c 2006

  • Ex. 1 — Consultation sur place

Filtrer

Disponibilité
Type
Sujets
Auteurs
Date de publication
Langue

Z